mercredi 23 mai 2018

Recueillement


















Mais bientôt
Devant les
Reproches
Enfermé
Dans sa cage
Un peu mental
Un peu physique

On se donne
L'ordre de ne
Pas disparaître

De ne pas
Disparaître
Avec la cage
Son contenu de
Maldoror
Son mal au dos
Son action corrosive

Son empire en décadence
Comme une feuille volante
Ses forces épuisées
En apparence

Son mal plein d’autorité
Qui s’éloigne
Toujours plus
De sa langue étrange
Étrangère à son
Propre corps


mardi 22 mai 2018

I Was Broken-Hearted

















La vie nous égorge,
A cette vie le rôle
De frontière, de ligne
De séparation à
Parcourir, de limite
De viabilité aussi.
Au-delà c’est fini,
Au-delà c’est l’
Odeur du…Mais
L’on peut, mon
Amour, recevoir
Tous ces coups,
Etranges animaux
Qui s’endorment
Blottis, d’impression
En impression sur la
Peau. Consolatrice
Dévastatrice…Malgré
Tout se lever, se diriger
Ensemble vers…S’incliner
Devant l’inconnu…Rompre
Nos doutes… Des bouches
Des gestes des silences…
Nos regards. Aux peines
Descendues, dont la
Clarté brutale soudain
S’apaise. Sur tes jambes
Dont le galbe me trouble
Tant, que mon
Atroce amertume
Devient l’accessoire.
La frêle silhouette d’un
Temps par les traits
Vaincu.


lundi 21 mai 2018

Inachevé






















Des jours
Qui s’étendent
Comme des ailes
Qui se racontent
Comme un
Rêve envenimé

Ils prennent leur
Essor et s'envolent
De l'autre côté

La dose renouvelée
Sorte de loi
Infaillible

De la fatigue
A la joie
Qui s’écroule
Dans un  souvenir

Enterré sous la pierre
Que l'on foule
De nos atomes
Résolus mais
Éphémères

Comme on se dit
Inachevé
Un mot dans
La rue prononcé
Comme ça à
Voix basse

Ça reste un
Signe d'existence

dimanche 20 mai 2018

Adversité






















La rue a
Des bordures noires
Et des mots tracés
A la hâte

Elle s’embarrasse
Un instant d'obstacles
Incrustés dans le sol

Et finit dans un
Nulle part
Temporaire

Perforée par
Un trépan

Le bruit qu'il
Fait  s'engouffre
Dans le crâne

Sa fixité froide
Et déterminée
En forme d'arme
Massive a
L'expression
Définitive du futur

vendredi 18 mai 2018

Juste Soi



















L'air plein
De cette expérience
Sa place ordinaire
Que l'on approuve
De l’intérieur

Le bruissement
D'aucune plainte
D'aucune langue
Stérile

Juste ce temps
Perdu qui s’éloigne
Comme le miroir
D'une agonie

Le mouvement
D’un oiseau
Qui s’échappe
D'un balcon

Qui semble
Tournoyer
Autour de
Ma tête

Mon ombre
Accuse un sourire
Puis elle s’égare
A son tour

Mes yeux
Baissés
Sans rien
Ajouter

jeudi 17 mai 2018

Vision


















On ne distingue
Que le craquement
L’étendue de
Notre perte
Ce type obèse
Qui fait la manche
Rue du pont
Louis Philippe
Face à la circulation
Intense – la
Maculation  sanguine
Comme la trame
D'une fiction urbaine
Elle se penche en avant
Retombe sur le carreau
On se retire
Des décombres
On implore la
Charité on
La déplore
On file tout droit
Les yeux errants
Sur l’espace
Délimité
Des étages

mercredi 16 mai 2018

La Surface de L'écueil























Ça ressemble à un
Animal inanimé
On se demande
Si la mort est
Inséparable
Ça ressemble
A la descente
On se demande
Si la chute
Fera des ricochets
Sur les vagues
Ça ressemble
A nos marches
Égarées à nos
Solitaires conditions
On se demande
Si la perspective sera
Désagréable
Si elle emportera
Nos instincts
Et le reste
Ça ressemble
A l'aurore
Illuminée des
Cités